Proverbes

Un grain de riz, cent gouttes de sueur

Rédaction
| No. 3 | Posted on 18th Aug 2016

一粒米,百粒汗
(tsi̍t lia̍p bí, pah lia̍p kuānn)

Traduction : Un grain de riz, cent gouttes de sueur.

Le riz n’est pas une céréale facile à cultiver, qui plus est sur une île où les surfaces cultivables sont réduites. Sans l’aide de machines, les riziculteurs bêchent la terre, font germer les graines, transplantent les semis et, en fonction des précipitations, irriguent soigneusement les terres. Ils se lèvent en outre souvent de bonne heure, certains travaux devant être effectués avant le lever du soleil.

La pénibilité de ces tâches explique pourquoi il est quasiment tabou dans les familles de riziculteurs de laisser ne serait-ce qu’un seul grain de riz dans son bol. Gaspiller un grain de riz est peu s’en faut un crime, car ce qui est jeté à la poubelle n’est pas le grain, mais les centaines de gouttes de sueur qui ont contribué à sa naissance et à sa croissance. Ce proverbe est donc souvent utilisé pour rappeler aux jeunes Taïwanais, surtout citadins, le dur labeur des riziculteurs.